Les équipements de protection individuelle pour le personnel de service en période de COVID-19

Publié par Benoit Lazzarotto le

Suite de notre série d’articles sur l’adaptation de l’événementiel traiteur au contexte post-déconfinement.

Les EPI - Equipements de protection individuelle, éléments indispensables au personnel de service d'un traiteur

Conformément à la définition Wikipédia, « un équipement de protection indi-viduelle protège un individu contre un risque donné, et selon l’activité qu’il sera amené à exercer. D’une manière générale, l’ensemble du corps peut et doit être protégé. Il s’agit généralement d’un vêtement professionnel ».

Dans le cadre du contexte lié au COVID-19, le personnel de service est particulièrement exposé au risque de transmission du virus, et peut être lui-même vecteur de transmission entre individus également. 

Il convient donc de lui protéger le visage et les mains, au-delà de l’application des bonnes pratiques d’hygiène habituellement en-cours. 

Tous les EPIs nécessaires

Conformément au protocole sanitaire établi par MyTraiteur pour tous les événements à venir d’ici à la fin d’été 2020 au moins, le personnel associé à la prestation sur place se verra remettre les EPI suivants :

  • Masques chirurgicaux – Renouvelés toutes les deux heures
  • Visières ou lunettes intégrales – 1 protection par session de travail
  • Gants à contact alimentaire et usage unique

Le port du masque est permanent et son positionnement régulièrement vérifié, par celui qui le porte, comme par ses pairs de travail. 

Les gants sont également portés en permanence. En sus, ils sont fréquemment remplacés pour éviter la persistance du virus et des bactéries collectées pendant l’exercice du personnel de service. 

Le port de la visière (ou des lunettes de protection) est un droit plutôt qu’une obligation du personnel de service mobilisé par MyTraiteur : en effet, son port concourt à la sécurité du personnel lui-même, et non à la clientèle. Il n’a pas de fonction réciproque comme peut l’avoir le masque, d’où son usage facultatif et discrétionnaire. Le port du masque suffit à prévenir le vecteur de transmission auprès de la clientèle. 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *